-

Vous souhaitez entrer dans l’enseignement ?

Cette entrée est plurielle et elle est en profonde réforme actuellement. Nous espérons que les informations qui suivent vous aideront dans votre choix.

Entrer aujourd’hui dans l’Enseignement

A partir de la rentrée 2009, le Master sera obligatoire pour préparer les concours de l’enseignement du premier et du second degré. Les universités ont jusqu’au 31 décembre 2008 pour présenter à l’habilitation leurs maquettes de Master “métiers de l’Enseignement” qui inclueront une préparation effective au métier avec des stages d’observation et de pratique accompagnée dans nos établissements.

A partir de la rentrée 2009, le Master sera obligatoire pour préparer les concours de l’enseignement du premier et du second degré. Les universités ont jusqu’au 31 décembre 2008 pour présenter à l’habilitation leurs maquettes de Master “métiers de l’Enseignement” qui inclueront une préparation effective au métier avec des stages d’observation et de pratique accompagnée dans nos établissements. Ces stages commenceront d’ailleurs dès la licence afin de permettre aux étudiants de mieux se déterminer pour la carrière de l”enseignement. Dès janvier 2009, l’Enseignement Catholique du Limousin organisera une journée d’information pour en dire plus aux étudiants motivés par la carrière dans notre Institution. Nous privilégierons bien entendu les Masters proposés par la Faculté catholique de Toulouse, en lien avec l’IRFEC, notre propre organisme de formation, situé à Toulouse également, pour la partie pratique et les stages. Mais nous mettrons en place également un partenariat avec l’Université de Limoges.

Le Concours, pour le premier comme pour le second degré, se déroulera lors de la 2ème année du Master. L’organisation de ces nouveaux concours est déjà connue et nous pouvons, sur demande, transmettre une information à ce sujet aux candidats. Les Candidats à l’Enseignement Catholique passeront auparavant l’entretien du “pré - accord”, mené par des Chefs d’établissement, pour recevoir une première information et sonder leur motivation.

Un bon moyen d’entrer dans la Carrière et de se constituer une expérience reste celui de la suppléance. Les Concours internes resteront en place pour ceux qui auront capitalisé un temps suffisant de suppléance (actuellement, l’équivalent de 3 années à temps plein). Une titularisation sera également possible au bout de 6 années de suppléance sans rupture. Pour obtenir un dossier de suppléance, il faut s’adresser à la Direction Interdiocésaine de l’Enseignement Catholique du Limousin, 15 rue Eugène Varlin 87036 LIMOGES, tel : 05.55.30.38.74 mail : diocesaine.direction@worldonline.fr

Légende de la photographie
L’enseignement, un métier exigeant

L’arrêté du 19 décembre 2006, portant cahier des charges de la formation des maîtres, détaille 10 compétences professionnelles fondamentales de l’enseignant Elle insiste sur la déontologie, l’éthique et la responsabilité civique et sociale de l’enseignant.

L’arrêté du 19 décembre 2006, portant cahier des charges de la formation des maîtres, détaille 10 compétences professionnelles fondamentales de l’enseignant Elle insiste sur la déontologie, l’éthique et la responsabilité civique et sociale de l’enseignant. Elle rappelle le rôle de tous les enseignants dans la maîtrise de la langue française. L’enseignant doit, bien entendu, maîtriser sa discipline et bénéficier d’une bonne culture générale. Il doit également maîtriser la didactique de sa discipline et être capable d’assurer l’apprentissage effectif de ses élèves dans le cadre d’un enseignement collectif. Il organise le travail de la classe, tant dans la maîtrise des connaissances, des capacités et des attitudes, que dans le respect des règles de la vie en société. Il prend en compte - cela est aujourd’hui un point fondamental -, la diversité de ses élèves et leurs différents rythmes d’apprentissage.

Il prend un soin particulier aux différentes formes d’évaluation, un point dont l’importance est également mise en exergue aujourd’hui. Il maîtrise les technologies de l’information et de la communication, devenues indispensables dans le contexte de la formation. Il travaille en équipe, coopère avec les partenaires de l’école et notamment avec les parents de ses élèves. Dans ce cadre, il participe à la construction de leur projet d’orientation . Il a le souci de se former tout au long de la vie, de remettre constamment ses pratiques en question et le goût d’innover efficacement.

L’Enseigant en école catholique, en contrat d’association avec l’Etat, est évidemment tenu par ce cahier de charges. La Direction Intediocésaine le tient à la disposition des personnes intéressées.

Légende de la photographie
Enseigner en école catholique

Nous tenons à disposition de tous la brochure “être professeur dans l’Enseignement Catholique” , du 6 juillet 2007, qui donne un bon aperçu de l’esprit dans lequel se développe notre projet éducatif. Nous insistons sur le fait que le professeur, “passeur” de savoirs et de compétence, est aussi “passeur” d’humanité.

nous tenons à disposition de tous la brochure “être professeur dans l’Enseignement Catholique” , du 6 juillet 2007, qui donne un bon aperçu de l’esprit dans lequel se développe notre projet éducatif. Nous insistons sur le fait que le professeur, “passeur” de savoirs et de compétence, est aussi “passeur” d’humanité. La culture et la maîtrise des connaissances trouvent leur sens dans la construction globale de la personne. Nous invitons nos professeurs à multiplier les approches éducatives et pédagogique dans le cadre d’une “école de toutes les intelligences”. Il faut donner du sens aux apprentissages, habiter les procédures d’évaluation par un regard d’espérance sur la personne et construire du lien social. Le professeur n’est pas seul. Il est membre d’une Communauté éducative qui partage un projet enraciné dans la vision chrétienne sur l’homme. Il est invité à témoigner par la première annonce de l’Evangile et à participer à l’annonce explicite de la foi.

Il peut participer à la vie et aux célébrations de la communauté chrétienne. Ce document rappelle également le sens de notre association à l’Etat et la situation juridique des maîtres, notamment vis à vis de leur engagement dans le projet spécifique de l’école catholique. Nous insistons enfin sur l’accueil du professeur, sa formation initiale et continue et les liens qui se tissent par l’animation et la vie de l’établissement, et, au - delà, du réseau de l’Institution.

Légende de la photographie